• Melbeau Siteweb .

      

    Vendredi dernier a eu lieu la fête de l'eau dans toute la basse-ville de Chartres. Cette fête très appréciée par grand nombre de gens, fait partie des fêtes dites "populaires". Ainsi dès 20h et ce jusqu'à 23h30, une trentaine d'animations ont été proposées. Entre groupes musicaux, jeux-manèges pour enfants, exposition d'art, danses, joutes nautiques, pêche à la truite, aviron... il n'y avait pas de quoi s'ennuyer ! Puis ce que l'on attendait tous avec tant d'impatience, ce qui fait "la Fête de l'eau", la descente de l'Eure par les kayakistes du club chartrain avec les flambeaux et feux de Bengale,  qui nous ont offert  un spectacle tout en lumières... Et en parlant de lumières, la ville a déjà paré ses monuments de ses plus belles illuminations, l'occasion de poursuivre la fête un peu plus longtemps !!! Voici un diaporama de la "fête de l'eau", avec en + un peu de "Chartres en Lumières" qui est visible jusqu'au 15 septembre 2012, chaque soir à la tombée de la nuit, où 27 sites sont illuminés.

    Pour info, l'exposition "Mélois" située dans la collégiale St André, et que vous verrez dans ce diaporama, est visible jusqu'au 26 août 2012 sur place (gratuit). 

    Bon Visionnage...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    16 commentaires
  •  Melbeau Siteweb .

    Pour certains d'entre vous, cela vous rappellera sans doute de doux souvenirs d'enfance, lorsque vous vous trouviez devant la télévision, et devant ces programmes. Personnellement je ne connais pas toutes ces séries qui vont suivre, et c'est un plaisir de les découvrir. Commençons tout d'abord par "Pépin la bulle" !  A voir et à revoir pour petits & grands !

    "Pépin la bulle est une série télévisée française d'animation image par image pour les jeunes enfants, diffusée en 1969 et 1970, qui raconte les aventures de trois jouets qui appartiennent à un petit garçon qui s'appelle Pépin. Celui-ci a le pouvoir magique de pouvoir faire voyager ses jouets à travers le monde à l'intérieur d'une bulle de savon..."  

    Poly

    "Feuilleton télévisé en 13 épisodes de 13 minutes, en noir et blanc, diffusé à partir du 21 décembre 1961 sur la première chaîne de l'Ortf pour les émissions jeunesse l'Antenne est à nous. Le petit Pascal est l'ami inséparable de Poly, un espiègle poney sheitland alezan à la crinière blonde. Ensemble ils sont confrontés à toutes sortes d'aventures, en compagnie des enfants du village, évitant parfois des dangers ou tenant tête effrontément aux adultes." 

    Continuons notre voyage dans le temps télévisuel avec une autre série, cette fois-ci pour les grands : L'homme du Picardie...

    "Yvette qui a fait la connaissance de René, un ouvrier du chantier naval, travaille maintenant dans un supermarché et aimerait vivre avec lui. Joseph Durtol ne supporte pas cette idée et la force à abandonner son travail.A Paris, il fait vainement la tournée de ses amis pour essayer d'obtenir la somme nécessaire pour payer les réparations du "Picardie". Etienne Gimont, le directeur du chantier naval, intente alors une action pour faire vendre le "Picardie" et obtenir ainsi son règlement.Julien apprend la situation et essaye d'organiser avec un ami le rachat de la péniche. Tout semble un temps s'arranger chez les Durtol, Julien, réconcilié avec son père, annonce son mariage pour le mois suivant et Joseph accepte enfin qu'Yvette travaille à terre.Pourtant malgré les efforts, le "Picardie" est finalement vendu et les Durtol doivent abandonner leur bateau." 

    Série d'aventures : Thierry la Fronde

    "Feuilleton en 52 épisodes de 25 minutes, diffusé du 3 novembre 1963 au 27 mars 1966 sur la première chaîne de l'Ortf.

    En 1360, le roi de France Jean II , est prisonnier des Anglais, et le Prince de Galles, Edouard de Woodstock,  fils aîné du roi d'Angleterre Edouard III, occupe une bonne partie du royaume de France . Un jeune seigneur solognot, nommé « Thierry de Janville », décide de résister aux Anglais, et se donne pour mission de délivrer son roi. Un jour, son intendant Florent de Clouseaules le trahit et, comptant mettre la main sur ses terres, le livre aux Anglais. Il est alors fait prisonnier dans son propre château. Comme il connaît bien les lieux, il ne tarde pas à s'évader avec l'aide d'un hors la loi. C'est ainsi que débutent ses aventures. Il parcourt la forêt et se constitue, au hasard des rencontres, une bande de compagnons prêts à tout pour l'aider dans sa tâche : Bertrand, Jehan, Pierre, Judas, Martin, Boucicault et Isabelle. Comme son arme favorite est la fronde, il se fait désormais appeler « Thierry la Fronde »."

    Série fantastique : Belphegor

    "Mini série en 4  (épisodes) de 70 minutes, en noir et blanc. Elle a été diffusée pour la première fois entre le 6 et le 27 mai 1965 sur la première chaîne de l'Ortf.

    Un fantôme hante mystérieusement le département egyptologie du musée du Louvre, des morts suspectes se multiplient. Un jeune étudiant, André Bellegarde, se lance à la poursuite de Belphegor dans une enquête pleine de rebondissements."

    Série policière : Les cinq dernières minutes
    "Série telévisée, en 56 épisodes, diffusée du 1er janvier 1958 au 7 novembre 1973 sur la Rtf et la première chaîne de l'Ortf."

    C'est la première longue série d'enquêtes policières de la télévision française. Elle est fondée sur l'exposition d'une enquête où le spectateur doit, en compagnie de l'inspecteur puis commissaire Antoine Bourrel et de son adjoint Dupuy, rechercher les indices qui permettront à la fin de découvrir le coupable. L'émission intègre rapidement chaque épisode dans un milieu professionnel ou social nouveau, étranger à Bourrel : les champs de courses hippiques (L'Avoine et l'Oseille), les agences d'intérim (Meurtre par intérim), le monde de la Tour Eiffel (La Rose de fer), celui du disque (45 tours et puis s'en vont), des Halles (Un mort sur le carreau), des négociants du vin à Bercy (Quand le vin est tiré), l'imprimerie de labeur, les ferrailleurs, les artisans du village suisse, etc.

    À ses débuts, la série était une émission-jeu, qui, tournée en studio, était diffusée en direct. Deux téléspectateurs sélectionnés assistaient au tournage et devaient deviner qui était le coupable de l'intrigue, au moment du célèbre : « Bon Dieu ! Mais c'est… Bien sûr ! » de l'inspecteur Bourrel. Chacun des deux avait le droit de se faire repasser deux passages de son choix, que revoyaient aussi les téléspectateurs ; ce fut le cas de la fameuse séquence de l'échange de verres de champagne dans le premier épisode, diffusé pendant les fêtes, intitulé lors de sa diffusion Qui a tué Mona ?. Dans certains des premiers épisodes, l'inspecteur Bourrel prend également à témoin les téléspectateurs de son action et de ses doutes. Ce concept original fut abandonné après quelques épisodes.

    C'est ainsi que s'achève ce petit sujet, car des séries & feuilletons, ce n'est pas ce qui manque dans les années 60"-70". En vous souhaitant une bonne soirée et au fait n'est-il pas l'heure d'aller au dodo ?... Bonne nuit les petits !

    "Un ours (Nounours) rend visite à deux enfants chaque soir avant leur coucher. Il s'enquiert de leur journée, de leurs soucis ou leur raconte une histoire et, avant de regagner son nuage, leur dit « Bonne nuit les petits, faites de beaux rêves ! » alors qu'une poignée de sable doré tombe en pluie sur les enfants endormis. L'ours repart sur un petit nuage au son d'une mélodie jouée à la flûte à bec par le Marchand de sable" 

    Recherche & Mise en page : Melbeau Siteweb
    Source : Wilkipédia - You tube - Daylimotion
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    18 commentaires
  • Melbeau Siteweb .Untitled UntitledUntitledUntitled    Untitled Untitled Untitled Untitled

    Et pendant ce temps là...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    12 commentaires
  • Melbeau Siteweb .

    Pour le thème des arbres fruitiers et des écorces d'arbres dans "Nature & Patrimoine" voici mes photos du moment :  

    P1080923 P1080927 P1080925

      P1080846

    P1080926

    P1080860

    P1080848

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    18 commentaires
  • Melbeau Siteweb .

     
     
    Samedi 16 juin 2012
    Médiathèque l'Apostrophe- Chartres (28)
    Projection de court-métrages de cinéastes locaux. En présence des réalisateurs. Entrée libre sous réserve de places disponibles. Rendez-vous à l'auditorium à 15h30. 

     

    "Loulou", d'Olivier Strauss

    "Grimoire en café", de Sébastien Bagot

    "Sans secret", de Mathurin Ray

     

     

     

    **************************
    Vendredi 22 juin 2012
    Fête de l'eau - Chartres basse ville (28)
    ( fête populaire ! )
    **************************
    **************************
    Dimanche 24 juin 2012
    Marché des potiers (entrée 2 eur/ gratuit -14ans)
    Chartres par la commune libre de St Brice (28)
     P1050960
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique